Récit d'une expérience vécue par Bernard Petit et Patrick Chalant entre 2007 et 2008

Mis à jour le 22-12-2015 - case study, actualite

Après être montés au capital d’une société de chaudronnerie et de fabrications métalliques dont les résultats empiraient depuis plusieurs années, nous avons conduit un grand chantier de réorganisation à tous les niveaux :

Finances 

Outre l’entrée au capital :

  • un nettoyage comptable, avec déclassements d’actifs pour 10% du bilan, qui a rendu aux situations financières, une réelle représentativité de la valeur économique de l’entreprise,
  • la mise en place de budgets et de tableaux de bord mensuels avec alerteurs visuels et graphiques,
  • un suivi et un respect rigoureux des échéanciers clients et fournisseurs,
  • une restructuration des ressources de financement,

Commercial 

  • une renégociation de certains contrats clients, fournisseurs et prestataires,
  • le renforcement de l’action commerciale, avec pour objectif la diversification de la clientèle,
  • une politique de prix axée sur la rentabilité, pas sur la course au chiffre d’affaires : « une affaire à perte perdue est un bénéfice »,

Ressources humaines 

  • le recrutement de personnel productif plus jeune, permettant le redressement de la pyramide des âges,
  • mise en place d’un système objectif de catégories de travailleurs avec un taux horaire brut associé (élimination des négociations individuelles et subjectives) : « si tu veux gagner plus, tu dois progresser ou te former, et tu monteras de catégorie »,

Production 

  • la remise en état du matériel productif (entretiens, réparations, acquisitions),
  • une nouvelle organisation de l’atelier,
  • la mise en place d’une politique de maintenance préventive

 

Résultat de ces mesures : après un an, le résultat opérationnel était à l’équilibre, l’exceptionnel, impacté par le nettoyage financier, grevant cependant l’exercice.

Le résultat intermédiaire du premier demi exercice qui a suivi cette première année, 100% sous la nouvelle formule de management,  montrait un bénéfice net substantiel pour le niveau d’activité de l’entreprise, dépassant le résultat budgété. Les projections budgétées pour la fin du deuxième exercice laissaient entrevoir un résultat net positif et une sérieuse amélioration de la trésorerie.

Quelques exemples de tableaux de bord mis en place pour le contrôle des performances et le suivi financier 

Chiffres-clés (KPI)

Résultats et cash flows 

Bilans résumés et financement

Trésorerie prévisionnelle

Analyse d'écarts

 

Best Value, en tant que professionnel de la gestion, privilégie la mise en place de solutions adaptées à l’entreprise visée qui engendrent des améliorations visibles et rapides sur la rentabilité de la société. 

Pour plus d'information sur ce service, visitez notre page Mise en place de tableaux de bord

 

Auteur : Bernard Petit

Ecole d'Administration des Affaires

Consultant spécialisé en Business Intelligence

 

Copyright (c) Bestvalue SPRL 2014. All rights reserved